Le centre hospitalier est en avance sur son temps dans le domaine de la chirurgie en ambulatoire. L’Asaspois Alain Vercouter s’est fait opérer pour une prothèse de hanche le 4 décembre au matin et a pu retourner chez lui le soir même : un procédé résolument novateur dans le 64.

 

Arriver à 8h30 pour se faire poser une prothèse de la hanche et rentrer à la maison le même jour à 18h : c’est ce qu’a vécu l’Asaspois Alain Vercouter ce lundi 4 décembre au centre hospitalier d’Oloron. « Avec un peu de recul, cela paraît fou. Il y a 20 ans, on restait alité à l’hôpital au moins 28 jours pour une opération de la hanche », affirme un médecin hospitalier. Âgé d’une soixantaine d’années, Alain Vercouter ne pouvait pas savoir que ses douleurs à la hanche allaient lui permettre de vivre une expérience qui n’avait encore jamais été pratiquée dans un établissement public des Pyrénées-Atlantiques. « Aujourd’hui, les progrès de la médecine nous permettent le développement de la chirurgie ambulatoire, c’est-à-dire une hospitalisation qui n’excède pas une dizaine d’heures », explique l’équipe hospitalière. « L’installation d’une prothèse étant particulièrement délicate, il nous faut un certain nombre de pré-requis pour que tout se fasse en un jour. »

 

Alain, le patient parfait

Pour cette toute première tentative à l’hôpital d’Oloron, Alain était le patient parfait : c’est un homme en forme, habitant à moins de 30 minutes de l’hôpital, et disposant d’un conjoint capable de veiller sur lui les jours qui ont suivi l’opération. En amont, ce type de prise en charge nécessite une coordination parfaite de la part des professionnels de santé gravitant autour du patient. Ce dernier bénéficie d’une attention particulière de la part des médecins hospitaliers et des infirmiers. Quelques heures après l’opération, Alain Vercouter s’attelait déjà à des exercices de marche en compagnie d’un kinésithérapeute ! « Lorsqu’elle est venue me chercher à l’hôpital, ma femme n’en revenait pas, puisque j’arrivais déjà à tenir debout, sans l’aide d’une canne. Elle s’est demandée si j’avais vraiment été opéré. » Une fois revenu à la maison, il a été pris en charge à domicile par des infirmières libérales ainsi que par un kinésithérapeute pour la partie rééducation.

 

Prêt à retenter l’expérience
L’Asaspois a été bluffé par cette expérience : « ça a été formidable de pouvoir rentrer chez moi dès le soir et ce, sans avoir à subir aucun effet secondaire. » Opéré du côté gauche, Alain constate de réels progrès dans sa façon de marcher, mais il devra toutefois subir une opération similaire du côté droit : « ça s’est tellement bien passé que je suis prêt
à retenter l’expérience ! » Le centre hospitalier a un temps d’avance dans le domaine de la chirurgie ambulatoire. Déjà, en avril 2017, les médecins oloronais avaient réussi à poser une prothèse du genou avec une hospitalisation n’excédant pas une dizaine d’heures : là aussi, c’était une première dans le département.
GILDAS BOËNNEC Oloron-pp@pyrenees.com

Espace Professionnels


 

 

 

Espace recrutement


Nos offres d'emplois

CADRES DE SANTE

+

CADRE DE BLOC OPERATOIRE

CDD évolutif sur un CDI / TITULAIRE

L'Hôpital d'Oloron Ste Marie est une structure à taille humaine de 175 lits : Médecine, Médecine Gériatrique, SSR, Chirurgie orthopédique, viscérale et ambulatoire avec un bloc opératoire de 3 salles.

I– PRESENTATION ET MISSIONS

  • Le cadre de santé est garant de la qualité de prise en charge du patient de son accueil à sa sortie du bloc opératoire.
  • Au sein du service, il organise l’activité paramédicale et coordonne les moyens du service en veillant à l’efficacité et à la qualité des prestations.
  • Il encadre et anime une équipe. Il adopte un management opérationnel proche du terrain pour assurer un fonctionnement cohérent et dynamique de l’organisation en tenant compte des impératifs de soins et de gestion des équipes.
  • Il est responsable de la gestion de l’unité et organise la prise en charge globale de la personne soignée.
  • Il a un rôle d’encadrement, d’animation des professionnels de l’unité et d’évaluation des compétences.


II – CONDITIONS D’ACCES

  • Diplôme cadre de santé (expérience requise).


III – RELATIONS HIERARCHIQUES ET FONCTIONNELLES

  1. Relations hiérarchiques :
  • le cadre supérieur de santé de pôle,

 

       2. Relations fonctionnelles :

  • le médecin chef de service,
  • les chirurgiens,
  • l'équipe paramédicale du bloc,
  • les cadres formateurs de santé des IFSI,
  • les cadres de l'institution,
  • les secrétariats de chirurgie,
  • tous les secrétariats des consultations externes,
  • tous les services administratifs de l’établissement,
  • les services techniques, médico-techniques, économiques et logistiques de l’établissement.


IV– COMPETENCES ET QUALITES REQUISES

  1. Compétences :
  • Connaissances au regard des pathologies, des interventions chirurgicales et des techniques d’anesthésie rencontrées dans le service ;
  • Connaissance des normes et des règles institutionnelles (droits et devoirs, procédures et protocoles…) ;
  • Connaissances administratives (tutelle, curatelle, personne mineure…)
  • Connaissances des matériels ;
  • Connaissances en hygiène et asepsie ;
  • Connaissances des lieux et des personnes ressources ;
  • Connaissances en informatique ;
  • savoir proposer, impulser les « bonnes pratiques » ;
  • savoir gérer les conflits ;
  • savoir orienter vers les personnes ressources ;
  • savoir se tenir informé ;
  • savoir faire confiance ;
  • savoir déléguer, savoir transmettre ;
  • savoir évaluer objectivement ;
  • savoir conduire un entretien individuel et animer une réunion de travail.

 

     2- Qualités et capacités :

  • esprit d’équipe ;
  • autonomie ;
  • rigueur dans les consignes ;
  • sens de l’économie ;
  • sens de l’organisation ;
  • sens de l’accueil ;
  • esprit logique et pratique ;
  • respect ;
  • discrétion ;
  • disponibilité ;
  • ponctualité ;
  • rigueur ;
  • équité ;
  • capacités relationnelles, facilité de contacts ;
  • curiosité professionnelle et intellectuelles ;
  • positionnement professionnel ;
  • capacités d’observation et d’écoute ;
  • capacités d’initiatives ;
  • capacités d’anticipation ;
  • capacités physiques ;
  • capacité à se remettre en question ;
  • capacité à gérer le stress et l’agressivité ;
  • être aidant pour les patients, les familles, les équipes soignantes.



VI – EXIGENCES SPECIFIQUES DU POSTE

  • temps de travail de référence : 39 heures ;
  • horaires en journée du lundi au vendredi 8h00 - 16h30, à adapter selon les besoins


VII – EVOLUTION DU POSTE

  • cadre de santé de pôle ;
  • cadre supérieur de santé

MASSEUR-KINESITHERAPEUTE

+

Masseur- Kinésithérapeute

Descriptif

MISSIONS PRINCIPALES
Sous l’autorité fonctionnelle du cadre de santé de rééducation et en collaboration avec les masseurs kinésithérapeutes du service de rééducation ainsi que le cadre de santé de l’unité d’hospitalisation, vos principales missions seront les suivantes :

  • Bilan clinique du patient nécessitant une prise en charge en kinésithérapie.
  • Elaboration du projet de soin et du plan de traitement, en relation avec la prescription médicale
  • Réalisation des traitements, choix des techniques pertinentes, auto évaluation et réajustement en fonctions des bilans.
  • Récupération fonctionnelle et réadaptation.
  • Lutte contre la douleur, éducation du patient et de sa famille pendant la prise en charge rééducative.
  • Travail au sein d’une équipe pluridisciplinaire, rédaction de comptes rendus, synthèses de prise en charge.
  • Rédaction de comptes rendus et de synthèses de prise en charge sur le dossier patient informatisé.


CONDITIONS DE TRAVAIL

  • CDD à temps plein évolutif sur un CDI.


PROFIL

  • Vous êtes titulaire du diplôme d’état de masseur kinésithérapeute e
  • Vous êtes organisé(e) dans votre travail et avez de bonnes aptitudes à travailler en équipe pluridisciplinaire.
  • Vous êtes à l’écoute des patients, des familles et des services de soins.

MÉDECIN POLYVALENT

+

Medecin généraliste - Médecine polyvalente -

Contrat(s) :

PH temps partiel;PH temps plein;Praticien contractuel

 

Descriptif :

Le centre hospitalier d’Oloron Sainte marie recherche un médecin gériatre à temps plein ou partiel pour le service de médecine polyvalente (28 lits), au sein d’une équipe dynamique.

Selon les parcours des candidats, il est également possible d’identifier dans l’organisation médicale du service une quotité de temps pour réaliser des consultations ou une participation aux hôpitaux de jour médicaux. Le poste requiert la participation à l’astreinte du service.

Profil du centre hospitalier :
Le Centre Hospitalier d’OLORON est un Etablissement Public de Santé qui exerce sa mission de service public tant dans le domaine sanitaire que médico-social (EHPAD). Il dessert un bassin de population d’environ 56 000 habitants.

Porté par un projet d’établissement qui a pour ambition de consolider une offre de soins diversifiée et de qualité qui répond en particulier aux besoins de la population du Haut-Béarn et de la Soule. Cet objectif est décliné autour de 4 axes prioritaires :
- Assurer la satisfaction des usagers en répondant aux exigences de qualité et de sécurité des parcours de santé
- Favoriser une dynamique collective sur notre territoire
- Affirmer le rôle et la place du CH
- Promouvoir la santé publique

Le Centre Hospitalier d’Oloron Sainte Marie c’est :

- 305 lits et places (111 Hébergements, 56 Unité de soins de Longue Durée, 72 Médecine, 20 Chirurgies, 19 Soins de Suite et de Réadaptation (SSR), 10 Chirurgie ambulatoire).

- Un plateau technique complet en proximité avec : 2 Salles de radiologie, Vidéo endoscopique et gastrologiques, Vidéo endoscopique bronchiques, Epreuve d’effort en cardiologie, ECG Holter, Electroencéphalographe – electromyographe, Audiométrie ORL avec cabine, 3 Echographes doppler, 1 scanner, laboratoire, pharmacie à usage intérieur, 1 bloc opératoire, un IRM (2022)

Conditions

(Pour postuler à cette offre vous devez être titulaire d'un diplôme de médecine)

PSYCHOLOGUE

+

PSYCHOLOGUE (H/F) à 50%

Rattaché à la Direction de l'établissement, le psychologue a pour mission principale de concevoir, élaborer et mettre en œuvre des actions préventives et curatives sur le plan psychologique au niveau individuel, familial et/ou groupal, dans une optique de promotion de l’autonomie de la personne. Au sein d'un EHPAD de 111 résidents, vos missions seront les suivantes :

> Accueil des nouveaux résidents en partenariat avec la direction et les référents de service

> Prise en charge individuelle ou collective des résidents et soutien à leur entourage > Évaluations, diagnostics ou bilans psychologiques des résidents

> Rédaction, actualisation et coordination des projets personnalisés

> Mise en œuvre du projet d'établissement et de la Démarche qualité

> Développement des échanges avec les équipes de l'EHPAD et sa hiérarchie

> Mise en place d’ateliers thérapeutiques

 

Titulaire d’un Bac+5 en Psychologie, vous avez 1 an d'expérience minimum idéalement acquise au sein d'un EHPAD. Doté(e) d’un excellent sens relationnel, votre patience et votre écoute seront des atouts essentiels pour réussir à ce poste.

CDD de 3 mois évolutif en CDI Temps de travail de 50% modulable en fonction de vos disponibilités

 

 

Candidature spontanée

 

captcha

 

 

 

Lieu de stage

 

Le Centre Hospitalier d’Oloron  est un lieu de stage, vous souhaitez découvrir les métiers qui y sont exercés, n’hésitez pas à nous contacter ou à déposer votre demande via le formulaire ci-dessus.
En 2018, 220 personnes ont effectué un stage au sein de notre établissement.

 

 

Formation des internes

 

Le Centre Hospitalier d’Oloron  accueille la formation pratique de 14 internes chaque année (environ 7 par semestre), sur les services d’urgences, cardiologie, médecine polyvalente, soins de suite et de réadaptation et gériatrie
Les internes sont de jeunes médecins en cours de spécialisation, qui exercent sous la responsabilité d’un praticien senior. Les internes assurent la visite médicale des malades en complément des visites réalisées par les médecins seniors. Ils  dispensent les soins dont l’urgence ne permet pas d’attendre la venue d’un praticien de la structure médicale où ils sont affectés.
Les internes participent à la permanence des soins, c’est-à-dire qu’ils effectuent des gardes (nuit et week-end) à l’hôpital.

 

 

Espace Presse


 

Dossiers de presse

+

>> Dossier de presse : Ouverture du bloc opratoire et de la stérilisation (07/10/2021)

Contact

+