Préparer votre consultation


 

Préparer votre consultation

+

Préalablement à votre consultation, vous devez vous présenter 15 minutes avant au bureau des entrées pour constituer votre dossier administratif.

Vous devez vous présenter au Bureau des Entrées muni(e)s :
 
  • D’une pièce administrative officielle (carte identité, passeport, …)
  • De votre carte vitale mise à jour ou de l’attestation des droits délivrée par votre caisse de sécurité sociale (en cours de validité).
  • De votre carte de mutuelle ou de l’attestation d’admission à la CMU : Votre carte d’affiliation à une Mutuelle.
  • De l’attestation d’ouverture de droits à l’aide médicale état, délivrée par votre Caisse de Sécurité Sociale.

 

Une borne de couleur verte est à votre disposition dans le hall de l’hôpital pour effectuer la mise à jour de votre Carte Vitale.
 
 
Le parcours de soins coordonné
 
Si vous n’avez pas déclaré votre médecin traitant ou si vous consultez directement un médecin sans être orienté par votre médecin traitant, vous êtes considéré hors parcours de soins coordonnés. Les frais restants à votre charge sont donc plus importants.
Dans certaines situations (éloignement géographique, urgence, vacances, etc.) vous n’êtes pas tenu de passer par votre médecin traitant.
De même, certains médecins spécialistes peuvent être consultés directement dans le cadre de l’accès direct spécifique. Il est cependant nécessaire d’avoir déclaré un médecin traitant pour qu’il ne vous soit pas appliqué une majoration des frais à votre charge.
À noter que les moins de 16 ans, les bénéficiaires de l’Aide Médicale État ainsi que les Migrants de passage, ne sont pas concernés par le système du parcours de soins coordonnés, ni par la déclaration du médecin traitant.
 
 
Choix entre le secteur public et le secteur « privé » (Libéral)
 
Certains médecins hospitaliers ont la possibilité d’exercer une partie de leur activité à titre privé.
Les honoraires, dont le tarif est fixé par entente directe entre le patient et le praticien hospitalier, sont affichés dans le service.
 
Pour consulter les horaires des consultations externes des différentes spécialités, cliquez ici.

Votre séjour

+

En cas d’urgence, les formalités seront faites par votre entourage à l’accueil des urgences, au Bureau des entrées, ou à défaut, un agent du bureau des entrées viendra à votre chevet.

 
En dehors des cas d’urgence, vous devez vous présenter au Bureau des Entrées muni(e)s :
 
  • D’une pièce administrative officielle (carte identité, passeport, …).
  • De votre carte vitale mise à jour ou de l’attestation des droits délivrée par votre caisse de sécurité sociale (en cours de validité).
  • De votre carte de mutuelleou de l’attestation d’admission à la CMU : Votre carte d’affiliation à une Mutuelle.
  • De l’attestation d’ouverture de droits à l’aide médicale état, délivrée par votre Caisse de Sécurité Sociale.

 

Auquel vous joindrez selon votre situation, les documents suivants :
 
  • En Accident de travail : le volet N°2 du tryptique de déclaration d’accident du travail délivré par votre employeur.
  • Pensionné de guerre Votre carnet de soins gratuits (carnet jaune = Art. 115).
  • Si vous êtes de passage en France, une pièce d’identité, et un accord de prise en charge délivré par votre Caisse d’Assurance Maladie.
  • L’admission d’un mineur : elle est prononcée à la demande des parents (ou tuteur légal ou autorité judiciaire). En cas d’intervention chirurgicale, leur autorisation écrite et signée est obligatoire, sauf s’il y a urgence.
  • Si votre enfant bénéficie de l’allocation d’éducation spéciale, vous devez présenter la notification de cette allocation.

 

Ces formalités peuvent être effectuées par vous-même ou toute personne habilitée à vous représenter au Bureau des Admissions dès que la date de votre hospitalisation est fixée ou le jour de votre admission :

 

  • Du lundi au jeudi de 8h à 18h,
  • Le vendredi de 8h à 17h.

 

Une borne de couleur verte est à votre disposition dans le hall de l’hôpital pour effectuer la mise à jour de votre Carte Vitale.

Chambre particulière

Suivant les disponibilités du service, vous pouvez obtenir une chambre individuelle. Le tarif est de 38€ par jour. Afin de vous assurer de la prise en charge, veuillez vous rendre aux admissions munis de votre carte de mutuelle ou autre document d’assurance utile.

Hébergement

Selon votre état de santé, si le fonctionnement et la capacité du service le permettent, un accompagnant peut être autorisé à passer la nuit auprès de vous. Le petit déjeuner lui sera servi dès 8h, moyennant paiement préalable auprès de l’accueil.

Lorsqu’un enfant de moins de 12 ans est hospitalisé, un parent pourra partager sa chambre tout au long du séjour et bénéficier gratuitement des repas et de l’hébergement.

Télévision

Pour agrémenter votre séjour, un service de télévision est mis à votre disposition. Le Centre Hospitalier a confié la gestion de ce service à une société extérieure. Dès votre arrivée et à votre demande, une infirmière du service pourra procéder à la mise en route de votre poste.

  • Le règlement de la location s’effectue IMPERATIVEMENT auprès de l’hôtesse salariée de la Société de gestion de cette prestation, lors de son passage dans votre chambre.
    (Tarifs donnés à titre indicatif : 3€ / jour – 17€ / semaine – 55€ / mois)
  • Pour des raisons de sécurité et de responsabilité, il n’est pas permis d’amener des téléviseurs personnels dans l’Établissement.

Téléphone

Votre chambre est équipée d’un téléphone qui vous permet d’émettre ou recevoir des appels. Un code personnel vous sera attribué par le standard dès votre admission. Grâce à ce code vous pourrez appeler directement l’extérieur. Tous les patients devront s’acquitter de la somme de 3€ pour l’ouverture de la ligne téléphonique concernant les appels vers l’extérieur, le paiement se fera à chaque renouvellement de la somme allouée.

La taxation est enregistrée automatiquement, le règlement vous sera demandé à la fin de votre séjour. Un forfait est établi. Si vos communications le dépassent, vous devrez vous acquitter d’un complément pour accéder de nouveau au réseau téléphonique public.

Pour avoir une communication vers l’étranger, vous devez passer par le standard, pour cela composer le 9.

Repas

Les repas sont élaborés sur place par les professionnels du GIP Restauration du Haut Béarn en collaboration avec deux diététiciennes.

Un agent vous rendra visite chaque jour pour établir la commande de votre menu du lendemain. Si le Médecin vous prescrit un régime alimentaire, la Diététicienne, vous rencontrera pour élaborer votre menu.

Un seul membre de votre famille peut déjeuner auprès de vous, sous réserve d’autorisation du service et après s’être acquitté du prix des repas qui doivent être commandés à l’accueil avant 10h pour le repas du midi et avant 16h pour le repas du soir.

Visites

Sauf contre-indication médicale, les visites sont autorisées de 12h00 à 20h30. Toutefois, des autorisations exceptionnelles peuvent être accordées par le cadre de santé ou le médecin en dehors de ces horaires. La visite d’enfants en bas âge n’est pas recommandée en raison des risques de contamination encourus et de l’impact psychologique que peuvent représenter certains aspects de la vie de l’Hôpital ou de la maladie. Rapprochez-vous de l’équipe médicale et paramédicale du service.

 

Courrier personnel

Votre courrier peut vous parvenir dans le service si vous avez pris la précaution de préciser la nature exacte du service où vous êtes hospitalisé, à l’adresse suivante :

“CENTRE HOSPITALIER”
Avenue Fleming - BP 160 - 64404 OLORON-STE-MARIE

Pour expédier votre courrier, une boîte aux lettres est à votre disposition à l’entrée du centre hospitalier.

Les personnes qui ne peuvent pas se déplacer, ont la possibilité de confier leur courrier à un membre du personnel qui se chargera d’aller le déposer dans la boîte aux lettres.

Cultes

Si vous le souhaitez, il vous est possible de demander la visite d’un Ministre du culte de votre choix par l’intermédiaire de l’Infirmière du service ou en vous adressant à l’accueil de l’établissement.

Déplacement

Les déplacements hors du service sont possibles à condition d’en avoir informé un membre du personnel et d’être vêtu d’une tenue correcte. A partir du début du service de nuit (20h), nous vous recommandons d’avoir regagné votre chambre.

Quel que soit le service dans lequel vous êtes hospitalisé, vous serez pris en charge par une équipe hospitalière composée de : médecins, internes, infirmières, aides soignantes, agents de service hospitalier, secrétaire médicale. Au cours de votre prise en charge, vous pourrez également être amené à rencontrer une diététicienne, une psychologue ou une assistante sociale.

 

Des professionnels sont présent 24h/24 pour vous assurer les meilleures conditions de soins et de séjour.

L’équipe du service vous donnera toutes les informations utiles à votre confort et votre sécurité.

Seuls les médecins de votre service sont habilités à vous informer de votre état de santé, les examens, les traitements et interventions à réaliser.
Vous pouvez identifier, grâce à leur badge de couleur différente, le nom et la fonction de chacun de vos interlocuteurs.

 

Plusieurs fois dans la journée, le personnel vous demandera votre identité. Ne soyez pas étonné, cette vérification systématique et répétée renforce encore la sécurité de votre identification et donc de votre prise en charge.

Le Centre Hospitalier d’Oloron  accueille la formation pratique de 14 internes chaque année (environ 7 par semestre), sur les services d’urgences, cardiologie, médecine polyvalente, soins de suite et de réadaptation et gériatrie

Les internes sont de jeunes médecins en cours de spécialisation, qui exercent sous la responsabilité d’un praticien senior. Les internes assurent la visite médicale des malades en complément des visites réalisées par les médecins seniors. Ils  dispensent les soins dont l’urgence ne permet pas d’attendre la venue d’un praticien de la structure médicale où ils sont affectés.

Les internes participent à la permanence des soins, c’est-à-dire qu’ils effectuent des gardes (nuit et week-end) à l’hôpital.

Votre sortie

+

Votre médecin a prononcé votre sortie du Centre Hospitalier. Votre chambre doit dans la mesure du possible être libérée le matin, avant 12 heures.

Avant de quitter l’établissement, vous devez vérifier les dernières formalités auprès du bureau des admissions : régler le forfait journalier (si votre mutuelle ne le prend pas en charge), ainsi que de vos frais de téléphone, vérifier que votre dossier administratif est complet et récupérer le bulletin de sortie (il a valeur d’arrêt de travail) ou tout autre justificatif de votre hospitalisation.

 

Pensez à récupérer vos effets personnels, les documents relatifs à votre traitement dans le service où vous étiez hospitalisés.

 

Dans le cas où un dépôt d'objets de valeur a été effectué au moment de votre arrivée, présentez-vous en personne muni de votre feuille d'inventaire et d'une pièce d'identité au bureau des admissions en respectant les horaires suivants : du lundi au vendredi de 8h30 à 16h hors weekends et jours fériés. Aucun dépôt ne sera remis à une tierce personne et en dehors de ces horaires.

 

Afin d’apprécier votre satisfaction sur votre séjour et d’améliorer la qualité de nos prestations, nous vous remercions de compléter le questionnaire de sortie et le déposer dans l’urne située au niveau du hall de l’hôpital.

 

 

Le retour à domicile : quel transport ?

Pour votre retour à domicile, en l’absence de prescription médicale, nous vous recommandons de faire appel à vos proches pour venir vous chercher car le transport reste à votre charge.

 

Vous pouvez également emprunter la navette dont l’arrêt se situe devant l’entrée de l’hôpital. Un passage est prévu environ toutes les demi-heures en semaine.

 

Sur prescription du médecin, vous pouvez faire appeler un taxi, une ambulance ou un véhicule sanitaire (VSL) de votre choix.

 

 

La Suite des soins

Les certificats médicaux et ordonnances nécessaires à la poursuite du traitement vous seront remis par la secrétaire du service et sur demande un compte-rendu de votre hospitalisation. Avec votre accord, votre médecin traitant sera informé de votre sortie et des éléments nécessaires pour le suivi.

 

Il est possible qu’après votre hospitalisation, des soins soient nécessaires pour assurer votre convalescence. Renseignez-vous auprès de l’équipe de soins et de l’assistante sociale. Le  Centre Hospitalier dispose d’une unité de soins de suite et de réadaptation, d’une unité de soins de longue durée et d’un EHPAD.

Chambre particulière

Suivant les disponibilités du service, vous pouvez obtenir une chambre individuelle. Le tarif est de 38€ par jour. Afin de vous assurer de la prise en charge, veuillez vous rendre aux admissions munis de votre carte de mutuelle ou autre document d’assurance utile.

Hébergement

Selon votre état de santé, si le fonctionnement et la capacité du service le permettent, un accompagnant peut être autorisé à passer la nuit auprès de vous. Le petit déjeuner lui sera servi dès 8h, moyennant paiement préalable auprès de l’accueil.

Lorsqu’un enfant de moins de 12 ans est hospitalisé, un parent pourra partager sa chambre tout au long du séjour et bénéficier gratuitement des repas et de l’hébergement.

Télévision

Pour agrémenter votre séjour, un service de télévision est mis à votre disposition. Le Centre Hospitalier a confié la gestion de ce service à une société extérieure. Dès votre arrivée et à votre demande, une infirmière du service pourra procéder à la mise en route de votre poste.

  • Le règlement de la location s’effectue IMPERATIVEMENT auprès de l’hôtesse salariée de la Société de gestion de cette prestation, lors de son passage dans votre chambre.
    (Tarifs donnés à titre indicatif : 3€ / jour – 17€ / semaine – 55€ / mois)
  • Pour des raisons de sécurité et de responsabilité, il n’est pas permis d’amener des téléviseurs personnels dans l’Établissement.

Téléphone

Votre chambre est équipée d’un téléphone qui vous permet d’émettre ou recevoir des appels. Un code personnel vous sera attribué par le standard dès votre admission. Grâce à ce code vous pourrez appeler directement l’extérieur. Tous les patients devront s’acquitter de la somme de 3€ pour l’ouverture de la ligne téléphonique concernant les appels vers l’extérieur, le paiement se fera à chaque renouvellement de la somme allouée.

La taxation est enregistrée automatiquement, le règlement vous sera demandé à la fin de votre séjour. Un forfait est établi. Si vos communications le dépassent, vous devrez vous acquitter d’un complément pour accéder de nouveau au réseau téléphonique public.

Pour avoir une communication vers l’étranger, vous devez passer par le standard, pour cela composer le 9.

Repas

Les repas sont élaborés sur place par les professionnels du GIP Restauration du Haut Béarn en collaboration avec deux diététiciennes.

Un agent vous rendra visite chaque jour pour établir la commande de votre menu du lendemain. Si le Médecin vous prescrit un régime alimentaire, la Diététicienne, vous rencontrera pour élaborer votre menu.

Un seul membre de votre famille peut déjeuner auprès de vous, sous réserve d’autorisation du service et après s’être acquitté du prix des repas qui doivent être commandés à l’accueil avant 10h pour le repas du midi et avant 16h pour le repas du soir.

Visites

Sauf contre-indication médicale, les visites sont autorisées de 12h00 à 20h30. Toutefois, des autorisations exceptionnelles peuvent être accordées par le cadre de santé ou le médecin en dehors de ces horaires. La visite d’enfants en bas âge n’est pas recommandée en raison des risques de contamination encourus et de l’impact psychologique que peuvent représenter certains aspects de la vie de l’Hôpital ou de la maladie. Rapprochez-vous de l’équipe médicale et paramédicale du service.

 

Courrier personnel

Votre courrier peut vous parvenir dans le service si vous avez pris la précaution de préciser la nature exacte du service où vous êtes hospitalisé, à l’adresse suivante :

“CENTRE HOSPITALIER”
Avenue Fleming - BP 160 - 64404 OLORON-STE-MARIE

Pour expédier votre courrier, une boîte aux lettres est à votre disposition à l’entrée du centre hospitalier.

Les personnes qui ne peuvent pas se déplacer, ont la possibilité de confier leur courrier à un membre du personnel qui se chargera d’aller le déposer dans la boîte aux lettres.

Cultes

Si vous le souhaitez, il vous est possible de demander la visite d’un Ministre du culte de votre choix par l’intermédiaire de l’Infirmière du service ou en vous adressant à l’accueil de l’établissement.

Déplacement

Les déplacements hors du service sont possibles à condition d’en avoir informé un membre du personnel et d’être vêtu d’une tenue correcte. A partir du début du service de nuit (20h), nous vous recommandons d’avoir regagné votre chambre.

Vos droits et devoirs

+
Pour télécharger la charte de la personne hospitalisée, cliquez ici.
Pour télécharger la charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance, cliquez ici.

 

Cette information porte sur les bénéfices et risques des différentes investigations, traitements ou actions de prévention qui sont proposés, ainsi que sur les autres solutions possibles et les conséquences prévisibles en cas de refus. Elle permet au patient de donner son consentement ou de refuser tout acte à visée diagnostique ou thérapeutique. Seules l’urgence ou l’impossibilité d’informer peuvent dispenser de cette démarche. 
 
Le Centre Hospitalier accueille en stage des élèves soignants qui peuvent se voir confier, avec votre autorisation, la réalisation de certains soins.

 

Une personne de confiance : pour quoi faire ?
Toute personne majeure peut désigner une personne de confiance.
La personne de confiance pourra vous accompagner dans vos démarches liées à votre santé et, si vous le souhaitez assister aux entretiens que vous pouvez avoir avec le médecin. Si un jour vous êtes hors d’état d’exprimer votre volonté, elle sera consultée en priorité pour l’exprimer : elle pourra recevoir l’information médicale à votre place et sera votre porte-parole.
 
 
Qui peut être la « personne de confiance » ?
Toute personne majeure de votre entourage en qui vous avez confiance et qui est d’accord pour assumer cette mission peut l’être. Ce peut être votre conjoint, un de vos enfants ou un de vos parents, un ami, un proche, votre médecin traitant. Une personne peut refuser d’être votre personne de confiance.
 
 
Quand la désigner ?
Vous pouvez la désigner à tout moment, que vous soyez en bonne santé, malade ou porteur d’un handicap. Il vous sera demandé lors de votre admission dans l’établissement de désigner une personne de confiance pour la durée de l’hospitalisation. Mais ce n’est pas obligatoire.
 
 
Comment la désigner ?
La désignation, à l’exception des personnes sous tutelle se fait par écrit à partir du formulaire qui vous sera remis avec le livret d’accueil. Ce formulaire doit être co-signé avec la personne désignée.
Ce document sera intégré dans votre dossier médical.
 
 
Quelle est la différence entre la personne de confiance et la personne à prévenir ?
La "personne à prévenir" est souvent une personne proche que l'hôpital contactera afin d'organiser la sortie de la personne hospitalisée, ou en cas de transfert dans un autre service ou établissement. Elle n'est pas tenue d'être informée de l'état de santé, n'assiste pas aux entretiens avec le médecin, sauf si la personne hospitalisée le souhaite.
 Cependant, la "personne à prévenir" et la "personne de confiance" peuvent être la même personne.
La personne de confiance, comme la personne à prévenir, n'ont pas accès au dossier du patient. La désignation d'une personne de confiance n'exclut pas l'information aux proches en accord avec la personne hospitalisée.
 
Pour télécharger le formulaire de désignation de la personne de confiance, cliquez ici.

 

Consultation du dossier médical
La loi du 4 mars 2002 garantit et réglemente l’accès au dossier médical du patient.
L’information contenue dans le dossier a un caractère strictement personnel, et ne peut être transmise sans le consentement exprès de la personne concernée.
 
 
Qui peut accéder au dossier ?
Le patient ou toute personne mandatée par lui-même (Médecin ou Tiers) :
  • Ses ayants droit en cas de décès sauf mention de refus du patient spécifiée dans le dossier ;
  • Si la demande est formulée par les ayants droit, elle doit être motivée soit pour connaître les causes du décès, soit pour défendre la mémoire du défunt ou pour faire valoir leurs droits ;
  • La personne ayant l’autorité parentale dans le cas d’un mineur ; toutefois le mineur peut s’y opposer ou demander l’accès au dossier par l’intermédiaire d’un médecin ;
  • Le tuteur dans l’hypothèse d’un majeur protégé.
     
La demande doit être adressée par écrit au Directeur de l’Établissement. Cette demande doit être accompagnée de pièces justifiant de l’identité du demandeur, et le cas échéant, de sa qualité d’ayant-droit.
 
Tout ou partie du dossier peut être communiqué par courrier ou consulté au sein de l’établissement.
Cela concerne notamment les résultats d’examens, comptes rendus, protocoles et prescriptions mis en œuvre, feuilles de surveillance, correspondances entre professionnels.
Vous pouvez vous faire assister par une tierce personne ou un médecin de votre choix.
L’Établissement peut également vous proposer la présence d’un médecin si vous le souhaitez.
En cas de communication du dossier, les frais engendrés par la reprographie du dossier médical, et par son affranchissement en recommandé avec accusé de réception, sont à votre charge. La consultation sur place des informations est gratuite.
 
Le délai de communication d’un dossier est de 8 jours au plus tard après un délai de réflexion de 48h, mais peut être porté à 2 mois si le dossier concerné date de plus de 5 ans.

 

Tout usager d’un établissement de santé doit être en mesure d’exprimer oralement ses griefs auprès des responsables des services de l’établissement.
En cas d’impossibilité, ou si les explications reçues ne le satisfont pas, il est informé de la possibilité d’adresser une plainte ou réclamation écrite au Directeur de l’établissement.
Il peut également saisir le médiateur de l’établissement ou un des représentants des usagers (coordonnées disponibles au standard).

 

Protection des données personnelles
Le Centre Hospitalier d'Oloron Sainte-Marie est soucieux de la protection de vos données personnelles et s’engage à assurer le meilleur niveau de protection de celles-ci en conformité avec la loi Informatique et Libertés n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au règlement (UE) 2016/679 du Parlement Européen et du Conseil du 27 avril 2016 applicable à compter du 25 mai 2018 (règlement général sur la protection des données ou RGPD).
Les informations recueillies lors de votre consultation ou hospitalisation dans notre établissement font l’objet de traitements informatiques destinés à faciliter votre prise en charge au sein de celui-ci. La responsable du traitement informatique est la Directrice du CH Oloron. Le CH Oloron possède la fonction de Délégué à la Protection des Données (DPO), personne que vous pouvez joindre via l'adresse : dpo@ch-oloron.fr et qui pourra répondre à toutes vos questions concernant la protection des données personnelles.
 
 
Données collectées
Nous collectons et traitons notamment les données d’ordre administratives, sociales et médicales.
En fonction de votre prise en charge au sein du CH Oloron, nous pouvons être amenés à collecter différentes catégories de données personnelles auprès de vous comme :
  • Des données d’identification : nom, prénom, date de naissance, sexe, adresse, téléphone, mail,
  • Le numéro de Sécurité Sociale (NIR),
  • Vie personnelle : habitudes de vie, situation familiale, personnes à contacter,
  • Vie professionnelle : employeur, 
  • Informations d’ordre économique et financière : mutuelle, prise en charge,
  • Données de santé,
  • Données génétiques, ethniques, vie sexuelle.
 
Finalité et légitimité des traitements
Le traitement de vos données personnelles est nécessaire : 
  • au respect d’une obligation légale et réglementaire de traiter et transmettre éventuellement aux agences régionales de l'hospitalisation, ainsi qu'à l'Etat et aux organismes d'assurance maladie, les informations relatives à leurs moyens de fonctionnement et à leur activité. Ces traitements concernent la gestion administrative, la facturation ainsi que les données du PMSI. 
  • à l’exécution d’une mission de service public dont est investi le CH Oloron. Ces traitements concernent notamment la gestion des lits, la gestion des rendez-vous, des prescriptions, des laboratoires, des radiologies, l’évaluation de la qualité des soins (enquêtes, audits).
  • à la sauvegarde des intérêts vitaux de la personne concernée ou d’une autre personne physique. Cela concerne les traitements nécessaires à des fins humanitaires pour suivre des épidémies ou dans les cas d’urgence humanitaire.
 
Destinataires de vos données
Vos données sont réservées aux professionnels de santé du CH Oloron soumis au secret professionnel et participant à votre prise en charge dans la limite des catégories de données qui leur sont nécessaires.
Vos données peuvent être transmises aux organismes publics, autorités de santé, professions règlementées (Trésor public, Agences régionales de Santé, organismes d’assurance maladie et complémentaire, avocats, commissaires aux comptes…) sur demande et dans la limite de ce qui est permis par la règlementation. 
Vos données peuvent être transmises à des prestataires de services et sous-traitants réalisant des prestations pour le CH Oloron. Dans ce cas, des clauses de conformité au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) sont mises en place dans les contrats de traitement des données avec nos sous-traitants.
 
 
Durée de conservation de vos données
Le dossier médical est conservé, conformément au Code de la Santé Publique, pendant une période de vingt ans à compter de la date du dernier passage, ou au moins jusqu’au vingt-huitième anniversaire du patient, ou pendant dix ans à compter de la date du décès.
 
 
Vos droits
Conformément à la règlementation applicable, vous disposez de différents droits à savoir :
  • Droit à l’information : chaque traitement est enregistré dans le registre des traitements du CH Oloron.
  • Droit d’accès : vous pouvez obtenir des informations concernant le traitement de vos données personnelles ainsi qu’une copie de ces données personnelles.
  • Droit de rectification : si vous estimez que vos données personnelles sont inexactes ou incomplètes, vous pouvez exiger que ces données personnelles soient modifiées en conséquence.
  • Droit à l’effacement : vous pouvez exiger l’effacement de vos données personnelles excepté pour les traitements nécessaires aux fins de diagnostics médicaux, de la gestion des services de soins de santé, pour des motifs d’intérêt public dans le domaine de la santé publique.
  • Droit à la limitation du traitement : vous pouvez demander la limitation du traitement de vos données personnelles dans certains cas.
  • Droit d’opposition : vous pouvez vous opposer au traitement de vos données personnelles pour des motifs liés à votre situation particulière excepté si le responsable de traitement ne démontre qu’il existe des motifs légitimes et impérieux pour le traitement qu’ils prévalent sur vos intérêts et vos droits et libertés.
  • Droit de retirer votre consentement : si vous avez donné votre consentement au traitement de vos données personnelles, vous avez le droit de retirer votre consentement à tout moment.
  • Droit à la portabilité des données : pour les traitements fondés sur le consentement ou sur un contrat, vous avez le droit à la restitution des données personnelles que vous nous avez fournies ou, lorsque cela est possible techniquement, de les transférer à un tiers.
Vous pouvez exercer votre droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, une limitation du traitement relatif à votre personne, retirer votre consentement ou exercer votre droit à la portabilité en écrivant au Délégué à la Protection des Données (DPO) du CH d'Oloron par mail à dpo@ch-oloron.fr. De même, vous pouvez vous opposer à votre participation à un traitement des données vous concernant pour des motifs légitimes, sans que cela ne modifie en aucune façon la prise en charge médicale réalisée par votre médecin.
Dans l’hypothèse où vous estimez que vos données ne sont pas traitées conformément à la réglementation relative aux données personnelles, vous pouvez adresser une réclamation auprès de la Commission nationale Informatique et Libertés.
Ce document vous permettra de prendre connaissance de vos droits et obligations ainsi que des principales règles à observer dans la vie interne de l’Établissement notamment concernant la tranquillité et l’intimité de chacun.
Il peut être consulté sur demande formulée auprès du Cadre de Santé du service ou du Directeur.
  • Il n’est pas permis d’utiliser d’appareils électriques personnels sans autorisation.
  • Ne jetez rien par les fenêtres.
  • Il est interdit d’introduire des animaux domestiques dans l’Établissement.
  • Les fleurs sont déconseillées dans les chambres pour des raisons d’hygiène.

Nos engagements qualité

+
Soucieux de la qualité de prise en charge de ses patients, le Centre Hospitalier d'Oloron Sainte-Marie s’est engagé depuis plusieurs années dans une démarche d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins.
 
Nos équipes médicales, soignantes et administratives, avec l’aide des représentants des usagers, font tout pour vous garantir une prise en charge personnalisée, dans les meilleures conditions d’accueil, de sécurité et de confort, tout en respectant vos droits, vos convictions et vos attentes.
 
Cette volonté repose sur une politique qualité et de gestion des risques déclinée dans un programme annuel. Le comité de pilotage qualité et gestion des risques coordonne la mise en œuvre de ce programme avec le service qualité.
 
Le Centre Hospitalier d'Oloron Sainte-Marie vient d'achever son cycle de certification V2014. La Haute Autorité de Santé a délivré en juin 2018 une certification de niveau B, c'est-à-dire avec recommandations d'amélioration.Ce qui constitue un très bon résultat et témoigne de l'implication et de l'engagement de tous les professionnels au quotidien. 
 
Vous pouvez consulter le rapport de certification sur le site internet de la Haute Autorité de Santé en cliquant ici.
 
 
 
Indicateurs de qualité et de sécurité des soins (IQSS)
Depuis 2008, le ministère chargé de la santé en lien avec la Haute Autorité de Santé (HAS) développe des indicateurs qualité généralisés à tous les établissements de santé publics et privés.
Leur recueil permet la mesure, la comparaison et le pilotage interne dans les domaines de :
  • la lutte contre les infections nosocomiales,
  • la qualité de la prise en charge des patients,
  • la satisfaction des patients.
Nos équipes sur le terrain sont attentives à ces indicateurs, outils d’amélioration du service rendu aux patients. Les informations recueillies complètent celles utilisées par les professionnels dans leur pratique quotidienne.
Pour consulter les indicateurs du Centre Hospitalier d'Oloron Sainte-Marie, cliquez ici.
Les attentes des usagers évoluent. La proximité n’est plus un critère d’orientation vers un établissement mais bien la qualité des conditions d'accueil et de séjour. Votre avis est donc important pour nous permettre de vérifier la pérennité de votre satisfaction et de réajuster nos prestations le cas échéant.
 
Trois possibilités s'offrent pour recueillir votre satisfaction :
  • Le questionnaire de sortie,
  • Les enquêtes ponctuelles,
  • L'enquête nationale e-Satis.
Les résultats ainsi que les appréciations et observations formulées par les patients sont présentés systématiquement auprès de la Commission Des Usagers de notre établissement. La Commission Des Usagers en réalise une analyse annuelle et propose des actions prioritaires visant l'amélioration de la qualité des prestations.
 
Les résultats ainsi que les appréciations et observations sont aussi communiqués aux services concernés. La finalité est de contribuer à améliorer la qualité de l'offre de soins.
Une démarche de gestion des risques a pour but d’assurer la sécurité du patient et des soins qui lui sont délivrés et en particulier de diminuer le risque de survenue d’événements indésirables pour le patient et la gravité de leurs conséquences.
 
Le comité de pilotage qualité et gestion des risques pilote cette démarche et missionne le coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins et le service qualité sur le développement de la culture de sécurité et la gestion des risques.
 
Notre coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins également médecin, veille à votre sécurité en restant attentif à tout dysfonctionnement éventuel dans nos processus de prises en charge.
 
De manière préventive, au plus près des services de soins, il sensibilise les professionnels, anime des formations et lors d'événement indésirable associé aux soins (EIAS) il assure l'analyse et le partage d'expériences entre les équipes.
Complication liée aux soins, effet indésirable inattendu lié à l’administration ou la consommation d’un produit, dysfonctionnement d’un appareil d’assistance médicale… voici des exemples de situations inhabituelles qui doivent faire l’objet d’une vigilance particulière.
 
Leur survenue nécessite un signalement auprès des autorités, un traitement immédiat de la situation et la mise en place de mesures visant à prévenir de nouveaux épisodes du même type ou à en diminuer les conséquences (gestion des risques).
 
Dans notre organisation de santé, plusieurs systèmes de vigilances réglementées coexistent. Au sein des établissements de santé c'est un réseau de personnes expertes, vigilantes chacune dans leur domaine qui sont nommées pour veiller sur ces situations : les correspondants locaux des vigilances.
 
 
Les vigilances réglementaires concernent :
 
  • La pharmacovigilance : médicaments
  • La matériovigilance : dispositifs médicaux
  • La réactovigilance : dispositif médical de diagnostic in vitro
  • L’hémovigilance : produits sanguins
  • La surveillance des infections : infections associées aux soins et maladie à déclaration obligatoire
  • La surveillance des rayonnements ionisants
  • L’identitovigilance : identification de l’usager
  • La sécurité des systèmes d’information

 

Lorsqu'un évènement indésirable concernant une vigilance sanitaire réglementaire est rencontré au sein de notre établissement, il fait l'objet d'une déclaration auprès du correspondant local de la vigilance qui procède à une analyse puis au signalement externe au moyen de formulaires dédiés ou sur les plateformes nationales dédiées.

Votre participation et représentation

+

Si vous souhaitez contacter les visiteurs bénévoles hospitaliers ou une des associations intervenants dans l’établissement, vous pouvez en faire la demande auprès du Cadre de Santé du service ou à l’accueil de l’établissement. 

Le Centre Hospitalier d’Oloron a mis en place une « Commission Des Usagers ».

 

Ses missions sont les suivantes :
  • Veiller au respect des droits des usagers,
  • S’inscrire dans une politique qualité :
    •  Information du patient,
    • Affichage de la charte,
    • Satisfaction du patient.

 

Cette Commission, ou l’un de ses membres, peut-être saisie à tout moment, par un patient ou son entourage en téléphonant au 05.59.88.30.30 pour obtenir les coordonnées de la personne qu’il souhaite solliciter.
 
 
Composition de la C.D.U

Président : Le Directeur 

 
Médiateur Médical : Docteur Adolphe MILANDOU
 
Médiateur Non médical : Madame Chantal LASSUS PIGAT
 
Responsable Qualité : 
  • Titulaire : Madame Véronique GRISON
  • Suppléante : Madame Brigitte HAEGEL
Représentants des Usagers :
  • Titulaires
    • Monsieur Christian LATAILLADE 
    • Madame Christine CAZEILS
  • Suppléants
    • Madame Anne-Marie CAPDEVIELLE
    • Monsieur Maurice ARHIE
Représentants des familles au Conseil de Vie Sociale : Madame Renée GLISIA
 
Représentant des Collectivités Locales (membre du Conseil de Surveillance) : Monsieur Daniel LACRAMPE
 
Représentants des personnels  : En cours de désignation
 
Représentant de la Commission des Soins Infirmiers Rééducation et Médico-Techniques : Madame Céline ELOI
 
Représentant de la Commission Médicale Etablissement :
  • Présidente de la CME : Docteur Isabelle ARGACHA
  • Suppléante de la Présidente de la CME : Docteur Malika LOPEZ
Membre invité (expert)
Représentant de l’Ordre des Médecins au Conseil de Surveillance : Docteur Jean-Jacques GROSPERRIN
 
Patient Expert : Monsieur Gérald POUILLY

La prévention

+

Dans le cadre de son projet d’établissement 2017-2021, le Centre Hospitalier d’Oloron Sainte-Marie s’est engagé dans une politique accrue de santé publique, au sein du territoire de proximité et de démocratie en santé, en favorisant une participation accrue des usagers et de leurs représentants au sein de la commission des usagers.